Les chiffres de Beckerich

 

  • Année de démarrage: 2004
  • Investissement global: 4 M€ (47% financé par l'état)
  • 19 agriculteurs participants
  • Energie produite: 6.450 MWh/an
  • Consommation: 1.280 MWh/an 
  • Réduction des émission GES: 3,900 tonnes/an

D'autres références et projets

Coopérative «Biogas Biekerich»

Un projet de biométhanisation collective

Le projet s'inscrit dans la stratégie définie pour satisfaire le protocole de Kyoto et avait aussi le but aussi d'améliorer les performances de deux installations pilotes de Redange et Migneville. Dans cette installation, par exemple, on a introduit un système de détection de fuites de biogaz.

La biomasse du site

19 agriculteurs des communes de BeckerichHuttange et Noerdange, dans un rayon de 6 km, apportent chaque année lisier et  fumier  de 2,350 bovins, mais aussi les récoltes de 120 ha de terrains cultivés au maïs, 50 ha de terrains végétaux et 40 ha de céréales, ce qui produit 2.5 millions de m3 de biogaz par an. La biomasse est stockée sur 2 digesteurs, 2 post-digesteurs et 3 cuves de stockage.
Le biodigestat est stocké sur 11 cuves décentralisés chez les agriculteurs.

La production d'énergie

Pour la production on utilise 2 cogénérateurs (puissance totale 600 kWh) et une chaudière a copeaux de bois de 1,650 kWh. On produit 4,450,000 kWh/an d'électricité entièrement vendue au réseau électrique, et 5,625,000 kWh/an de chaleur, dont 35% sont vendus à la commune de Beckerich. 24 km de tuyaux souterrains alimentent les ménages de la commune qui n'ont plus besoin de leur propre chaudière. Par contre il doivent s'équiper d'un échangeur de chaleur pour transférer la chaleur dans les conduites internes de la maison.

Les bénéfices

  1. L'électricité introduite dans le réseau de la Cegedel.
  2. La chaleur récupérée alimente 120 ménages, équivalents à plus de 400,000 litres de mazout/an
  3. La réduction des odeurs pour toute la zone des communes intéressés.
  4. La réduction des émissions de CO2 de 91%!

Considérations finales

Un succès considérable pour les communes intéressées, les usagers et l'environnement. La montée en puissance du réseau de chaleur communale devrait aussi permettre un retour financier intéressant pour les agriculteurs de la coopérative.